A la lumière du Coran
 
Accueilbienvenue*CalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le prophète saw ensorcelé ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le prophète saw ensorcelé ?   7/16/2008, 22:48




Mes cher frères et soeurs ,que Dieu vous bénisse

J'aimerais soulever ,avec vous ,si vous le voulez bien ,un sujet qui concerne directement la personne du saint prophète Mohamed (saw)

Hier,j'ai rencontrer des frères en Dieu et nous avons parler de la roqya soulevant beaucoup de points sur ce thème

Et dans la conversation,une question est apparue a savoir si le prophète saw avait été ensorceler à son époque

Des hadiths rapportent ce fait que je vous laisse découvrir ci dessous l'histoire que l'on rapporte a ce sujet :

Après le traité de paix de Hudaïbiyah quand le Saint Prophète est retourné à Médine, une délégation de Juifs de Khaïbar vint visiter Médine en Muharram, en l’an 7 après l’Hégire et rencontrèrent un célèbre magicien, Labîd Ibn Asam, qui appartenait à la tribu Ansar de Bani Zurayq. Ils lui dirent : "Tu sais comment Muhammad (que la paix et la bénédiction d’Allâh soient sur lui) nous a traité. Nous avons tenté de l’ensorceler mais n’y sommes pas parvenu. Nous venons à toi car tu es un meilleur magicien. Voici trois pièces d’or, accepte-les et jette un sort puissant sur Muhammad". En ces temps, le Saint Prophète avait un garçon Juif comme serviteur. Grâce à lui, ils obtinrent un morceau du peigne du Saint Prophète avec quelques cheveux. La magie fut pratiquée sur ces cheveux et sur la dent du peigne. Selon certaines traditions, la magie fut pratiquée par Labîd Ibn Asam lui-même, selon d’autres ses sœurs étaient plus douées que lui, et il les fit jeter le sort. Quoi qu’il en soit, Labîd plaça le sort dans le bractée d’un dattier mâle et le cacha sous une pierre au fond de Dharwan ou Dhi Arwan, le puits de Bani Zurayq. Le sort pris tout une année pour faire effet sur le Saint Prophète (que la paix soit sur lui).

Dans la deuxième moitié de l’année le Saint Prophète commença à se sentir mal. Les 40 derniers jours furent difficiles pour lui et parmi eux les 3 derniers encore pires. Mais l’effet le plus important était qu’il se dissipait de l’intérieur. Il croyait avoir fait une chose, alors qu’en fait il ne l’avait pas faite : il croyait avoir rendu visite à ses femmes alors qu’il ne l’avait pas fait ; et parfois il pensait avoir vu quelque chose alors qu’il n’avait rien vu. Tous ses effets étaient confinés à sa propre personne, les autres gens ne se rendaient pas compte de l’état dans lequel il était. En tant que Prophète, aucunchangementn’avait lieu dans l’exercice de son devoir. Il n’y a aucune tradition disant qu’il aurait pu oublier des versets du Coran à cette époque, ou se tromper en en récitant un, ou qu’un changement ait eu lieu dans les assemblées et dans ses consultations ou ses sermons, ou qu’il ait présenté un discours comme un Révélation alors qu’il ne lui aurait pas été révélé, ou qu’il aurait manqué une prière en croyant l’avoir faite. Dieu nous préserve, si une telle chose était arrivée, cela aurait causér une clameur et toute l’Arabie aurait su qu’un magicien avait dépassé en puissance celui qu’aucun pouvoir n’avait pu dépasser en puissance.

Mais la position de Prophète du Saint Prophète n’en a pas du tout été affectée. Il en était perturbé seulement dans sa vie personnelle. Finalement, un jour qu’il était dans la maison de la Mère des Croyants Aïshah, il pria Allâh de lui redonner pleine santé. A ce moment là, il s’endormit ou s’assoupit et dit au réveil à la Mère des Croyants, Aïshah : "Mon Seigneur m’a dit ce que je Lui avais demandé". La Mère des Croyants, Aïshah, demanda ce que c’était. Il répondit :"Deux hommes (c’est à dire deux anges à aspect humain) vinrent à moi. Un s’est assis près de ma tête et l’autre près de mes pieds. Le premier a demandé : que lui est-il arrivé ? L’autre a répondu : de la magie a été employée contre lui. Le premier a demandé : qui l’a employée ? Il a répondu : Labîd Ibn Asam. Il a demandé : dans quoi est-elle contenue ? Il a répondu : dans un peigne et des cheveux couverts de la bractée d’un dattier mâle. Il a demandé : où est-il ? Il a répondu : sous une pierre au fond de Dhi Arwan (ou Dharwan), le puits de Bani Zurayq. Il a demandé : que devrait être fait à ce sujet ? Il a répondu, le puits devrait être vidé et cela devrait être retiré de sous la pierre. Le Saint Prophète envoya alors notre maître `Alî, notre maître `Ammâr Ibn Yâsir et notre maître Zubaïr : ils étaient accompagnés par Jubaïr Ibn Iyâs Az-Zurqî (deux hommes de Bani Zurayq). Plus tard, le Saint Prophète arriva également au puits avec certains compagnons. L’eau fut retirée et on retrouva le spathe. Là, ils découvrirent à part le peigne et les cheveux une corde avec 11 nœuds et une figure de cire transpercée d’épingles. Gabriel (paix sur lui) vint et lui dit de réciter les Mu`awwidhatayn. Pendant qu’il récitait, verset après verset, un nœud se défaisait et une épingle sortait à chaque fois, jusqu’à ce que ce qu’au dernier mot, tous les nœuds soient défaits et toutes les épingles enlevées, et il était entièrement libéré du charme. Après cela, il appela Labîd et le questionna. Il avoua et le Saint Prophète le laissa partir, car il ne se vengeait jamais de quiconque lui avait fait du mal. Il refusa même d’en parler aux autres, disant qu’Allâh lui avait redonné la santé et que donc il ne voulait pas inciter les gens contre personne.


Maintenant quel crédit devons nous accorder a cette histoire quant on sait que Allah swt nous dit ceci dans le coran :

17. 47. Nous savons très bien ce qu'ils écoutent. Quand ils t'écoutent et qu'ils chuchotent entre eux, les injustes disent : "Vous ne suivez qu'un homme ensorcelé".
48. Vois ce à quoi ils te comparent ! Ils s'égarent donc et sont incapables de trouver un chemin (vers la vérité).

25 . 8. Ou que ne lui a-t-on lancé un trésor ? Ou que n'a-t-il un jardin à lui, dont il pourrait manger (les fruits) ?" Les injustes disent : "Vous ne suivez qu'un homme ensorcelé".
9. Vois à quoi ils te comparent ! Ils se sont égarés. Ils ne pourront trouver aucun chemin


De même que nous savons que la sorcellerie est souvent accompagner d'un djin pour la protéger et par conséquent qui possède la personne

Alors que Dieu dit ceci :

52. 29. Rappelle donc et par la grâce de ton Seigneur tu n'es ni un devin ni un possédé;

68 .2. Tu (Muhammad) n'est pas, par la grâce de ton Seigneur, un possédé.


Que Dieu vous benisse




Revenir en haut Aller en bas
Nasr-Allah
Confirmé
Confirmé


Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: Le prophète saw ensorcelé ?   7/27/2008, 15:56

Bismillâh

Allâhomma innii asta3ino bika 3lâ mâ sa3oba 3alayya

Assalâmo alaykom

Mon frère Abdellâh,yâ akhi je viens vers toi mon frère pour solliciter

ton avis sur ce verset que tu as mentionné.et je te propose si tu le veux

bien de méditer sur les mots que je vais soulignié Afin de me donner

ton avis (qu'Allâh swt te récompense):




17/47
نَّحْنُ أَعْلَمُ بِمَا يَسْتَمِعُونَ بِهِ إِذْ يَسْتَمِعُونَ إِلَيْكَ وَإِذْ هُمْ نَجْوَى إِذْ يَقُولُ الظَّالِمُونَ إِن تَتَّبِعُونَ إِلاَّ رَجُلاً مَّسْحُورًا


Bârak-Allâh fik

Wassalâmo alaykom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le prophète saw ensorcelé ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Prophète Idris
» 3 formes de remède pratiqué par le Prophète pour la maladie
» Savonarole, le prophète maudit...
» Le Prophète Nouh
» Sainte Anne et commentaire du jour "C'est vraiment lui le grand prophète, celui qui vient dans le monde"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Océans de Miséricorde :: Roqya :: Informations sur la roqya-
Sauter vers: