A la lumière du Coran
 
Accueilbienvenue*CalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les plus anciennes copies du Saint Coran conservées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gilles
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 214
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: Les plus anciennes copies du Saint Coran conservées   12/9/2008, 07:59

Salem Alleykum, mes chèrs frères et soeurs,

Je voudrais partager avec vous les recherches d'un frère au sujet des plus anciennes copies du Saint Coran que nous disposons aujourd'hui et répartis dans plusieurs pays.


Le Saint Coran à une histoire au sujet de l'orthographe, de la numérotation des versets ainsi que la répartition des sourates.
Mais grace à Allah(swt) son contenu est resté et restera inchanger

En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardien(s15v9)

Le faux ne l'atteint [d'aucune part], ni par devant ni par derrière : c'est une révélation émanant d'un Sage, Digne de louange(s41v42)



Voyages aux sources du Saint Coran (partie 1/4)

Voyages aux sources du Saint Coran (partie 2/4)

http://oumma.com/Voyages-aux-sources-du-Saint-Coran,1289

Voyages aux sources du Saint Coran (partie 4 et fin)


Et voici une bonne conclusion d'un frère sur le sujet et quelques clichets d'anciennes copies du Saint Coran


http://www.aimer-jesus.com/reponses/falsification_coran.php


Bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 214
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: Re: Les plus anciennes copies du Saint Coran conservées   12/10/2008, 01:27

Salem Alleykum,

Après avoir effectué des recherches sur des manuscrits du Coran trouvés en 1972 à Sanaa, la capitale du Yémen, le Dr Gerd-Rüdiger Puin un spécialiste renommé de l'islam à l'université de la Sarre, en Allemagne à émis l'avis que le Coran Que nous disposons aujourd'hui n'est plus le même Coran qui a été révèlé au Prophète(saws).

Voici un lien d'un frère de confiance qui répond aux allégations du Dr Puin.

http://www.maison-islam.com/articles/?p=184


Dernière édition par Gilles le 10/20/2009, 06:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 214
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: Re: Les plus anciennes copies du Saint Coran conservées   12/10/2008, 03:52

Salem Aleykum,

Entre 1055/1645 et /1658 1068, il est apparu en Inde, pendant la période de règne Mongol, un livre anonyme écrit en Persan et appelé Dabistan-i Madhahib.
Dans ce livre il est mention de deux sourates du nom de "Sourate Al-Waliya" et "Sourate Al-Nurayn" qui ne se trouvent ni dans le Coran Officiel ni dans aucun Codex antérieur.

Les Sourates "al-Wilayah" et "al-Nurayn" sont considérés comme fabriquées par une secte Chiite et donc à l'unanimité fausse.

Voici le lien qui est grosso modo traduit de l'anglais, cliquez sur les liens des deux sourates et vous vous apercevrez de la supercherie.

[url=http://www.islamic-awareness.org/Quran/Text/forgery.html&prev=/search?q=Surah al-Walayah & Surah al-Nurayn&hl=fr&]http://www.islamic-awareness.org/Quran/Text/forgery.html&prev=/search?q=Surah al-Walayah & Surah al-Nurayn&hl=fr&[/url]

De plus certaines sectes chiites vont jusqu'à affirmer que le Coran à la base contenait plus de 17 000 versets et disent que seul Ali détenait le vrai Coran et de ce fait ces sectes affirme qu'ils n'ont pas un seul verset qui resemble a nos versets (sunnite).

Abu Bassir rapporte qu'il a demandé à l'Imam Dja'far: "[color=darkred]O Abou 'Abdallah, qu'est-ce que le Mous'af de Fatima ?" Il me répondit: "C'est un Coran trois fois plus grand que la copie que vous avez du Coran. Et par Allah, il ne contient pas une simple lettre de votre Coran."

Ils disent également que lorsque le Mahdi viendra, il récitera le Coran selon sa révélation originale et le Coran compilé par 'Ali sera ainsi mis en avant.

Djabir rapporte qu’il a entendu l’Imam Baqir dire :
« Personne n’a affirmé avoir compilé le Coran sans être un menteur. La seule personne qui l’ait compilé, et mémorisé selon sa révélation est 'Ali Ibn Abi Talib et les Imams qui lui ont succédé. (Oussoul Al-Kafi : 1 : 228)



Un homme dit :
« Quelqu’un récitait le Coran en la compagnie de l’Imam Dja’far. J’entendis certains versets dans la récitation non conformes à la récitation des gens. L’Imam Dja’far dit à la personne récitant : « Ne récite pas comme cela. Récite le comme les gens le récitent jusqu’à ce que le Mahdi arrive. Quand il arrivera, il récitera le Coran selon sa révélation originale et le Coran compilé par 'Ali sera ainsi mis en avant. »

(Oussoul Al-Kafi : 2 : 622)


Mais à ce que je sache la plupart des chiites ont exactement, mot pour mot le même Coran que nous.
Est-ce seulement transitoire en attendant que le Mahdi leurs apporte selon-eux le véritable Coran que seul Ali détenait ??


Ceci voudrait dire que la communauté serait depuis plus de 1400 ans dans l'erreur !
Dans le cas ou le Coran aurait subit selon leurs dires des modifications le Mahdi aurait dû venir depuis bien longtemps pour réformer la communauté !

Il [l'homme] a par devant lui et derrière lui des Anges qui se relaient et qui veillent sur lui par ordre de Dieu. En vérité, Dieu ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce que est en eux-mêmes. Et lorsque Dieu veut [infliger] un mal à un peuple, nul ne peut le repousser : ils n'ont en dehors de lui aucun protecteur.(s13v11)


Allah(swt) ne laisse jamais une communauté dans l'erreur et envoye les messagers pour la réforme .
Jusqu'à présent à ce que je sache aucun méssager est venu pour réformé le Saint Coran, car Allah(swt) s'assure lui même de la préservation du Livre jusqu'au jour dr jugement.

En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardien(s15v9)

Le faux ne l'atteint [d'aucune part], ni par devant ni par derrière : c'est une révélation émanant d'un Sage, Digne de louange(s41v42)



il y a également un propos troublant de As-Suyuti (mort en 1505), l’un des commentateurs du Coran les plus célèbres cite Ibn ’Umar al Khattab disant : “que personne d’entre vous ne dise qu’il a acquis le Coran entier, car qu’en sait-il ? Beaucoup du Coran a été perdu, alors qu’il dise ’j’ai acquis ce qui était disponible’ ” (As-Suyuti, Itqan, partie 3, page 72)


Ce qui à incité certaine mouvance à dire que tout ce qui est entre les couvertures du début et de la fin du Coran est vrai, mais qu'il peut y avoir eu des omissions.


En tout cas je comprends mieux pourquoi il y eu une division dans la communauté.
Je m'en remet à Allah(swt) en sachant pertinament que sa parole est entière vérité et que nul ne peut en aucun cas la remettre en cause.

Qui donc est plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Dieu, ou qui traite de mensonge Ses versets ? Les injustes ne réussiront pas.(s6v21)

Dis : "Même si les hommes et les djinns s'unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s'ils se soutenaient les un les autres". (s17v88).

Il y a pour eux une bonne annonce dans la vie d'ici-bas tout comme dans la vie ultime. - Il n'y aura pas de changement aux paroles de Dieu -. Voilà l'énorme succès !(s10v64)

Nulle bête marchent sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soit comme vous en communauté. Nous n'avons rien omis d'écrire dans le Livre. Puis, c'est vers leur Seigneur qu'ils seront ramenés.(s6v38)


Allah(swt) est le digne de confiance.


Dernière édition par Gilles le 11/10/2010, 00:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 214
Date d'inscription : 27/07/2008

MessageSujet: Re: Les plus anciennes copies du Saint Coran conservées   12/14/2008, 08:35

Salem alleykum,

Revenons aux 3ème Calife Uthman qui décide d'universaliser un seul modèle de copie le Saint Coran en ne représentant aucun signe diacritique ni symboles ni voyelles.
C'est donc volontairement que Uthman ne fait pas inscrire les points diacritiques : l'objectif est de permettre la récitation de plusieurs variantes non pas la totalité, mais une grande partie des variantes de récitation rapportées du Prophète, qu'on peut retrouver à partir du même "socle."

Son objectif est aussi que personne ne récite plus de versets abrogés en tant que texte coranique, que personne ne considère plus le commentaire d'un verset ou une du'a comme faisant partie du texte coranique, que soit uniformisé le classement des sourates, et que disparaissent les querelles à propos des authentiques variantes de récitation enseignées par le Prophète.

Car en ce temps le recueil de Ubayy ibn Ka'b comprennait deux sourates que n'incluait pas le recueil officiel de Uthman "Sourate Al-Hafd et Sourate Al-Khal"
Le recueil de Ibn Mas'ud n'incluait ni la Fatiah ni les deux dernières sourates(113,114)

De ce fait soit certains compagnons avaient un recueil personnel, mais incomplet.
Et d'autres avaient un recueil plus ou moins complet, mais considéraient certains commentaires ou certaines Du'a comme versets Coranique et n'avaient pas pris connaissance de l'abrogation de certains versets.

Allah le très haut dit :

Si Nous abrogeons un verset quelconque ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur, ou un semblable. Ne sais-tu pas que Dieu est Omnipotent ? (s2v106)

Quand Nous remplaçons un verset par un autre - et Dieu sait mieux ce qu'Il fait descendre - ils disent : "Tu n'es qu'un menteur". Mais la plupart d'entre eux ne savent pas. (s16v101)

Nous te ferons réciter (le Coran), de sorte que tu n'oublieras
que ce que Dieu veut. Car, Il connaît ce qui paraît au grand jour ainsi que ce qui est caché. (s87v6,7)



Pour les sourates "Al-Hafd et Sourate Al-Khal" contenues dans le recueil de Ubayy il est fort possible que les manuscrits de Sanaa reprennent, eux, le contenu d'une copie du Coran antérieure aux copies uthmaniennes (par exemple celle de Ibn Mas'ûd, ou celle d'un autre Compagnon).
Car on se doute bien qu'il a fallu un peu de temps pour que la totalité des musulmans, dans tous les recoins du territoire musulman d'alors, cessent de rédiger leurs copies coraniques à partir de la copie d'un maître qui, lui-même, avait établi celle-ci à partir de la copie d'un Compagnon en les compétences de qui on avait pleine confiance.


Omar dit un jour : "Ubayy est celui d'entre nous qui connaît le mieux la récitation du Coran. Mais nous délaissons certaines des choses qu'il dit, car il dit : "Je ne délaisserai jamais (la récitation d') un verset que j'ai appris un jour du Prophète". Or Dieu a dit : "Chaque fois que nous abrogeons un verset ou que Nous le faisons oublier, Nous en apportons un meilleur ou un semblable"" (rapporté par al-Bukhârî, n° 4211). Ainsi, Ubayy ne savait pas que certains versets qu'il avait appris du Prophète et dont il se souvenait toujours ait pu être abrogé de récitation par le Prophète (c'est pourtant aussi un des cas de la naskh ut-tilâwa.
Omar expliqua donc ici que ce que Ubayy ne considérait pas était pourtant ce que Dieu Lui-même avait affirmé.
Il semble cependant que plus tard, quand Omar avait déjà quitté ce monde, Ubayy prit connaissance de ce cas d'abrogation aussi, puisqu'il accepta les copies uthmaniennes ; or celles-ci n'incluaient bien entendu pas les versets dont la récitation avait été abrogée (Ubayy participa même à leur rédaction


Il est peut-être probable que les deux tribus mentionnées dans les manuscrits de Sanaa, As Sahab ar-Rass (Les compagnons du puits) et As Sahab al-Aiqa (Les compagnons des buissons épineux), était compilé dans un recueil, mais parfois certains compagnons considéraient certains commantaires et certaines du'a comme verset Coranique et n'avaient pas pris connaissance de l'abrogation de certains versets. C'est aussi pour cette raison qu'Uthman à universalisé le Saint Coran justement pour palier à ce genre de désaccord.
Et ce d'autant plus que Ibn Mas'ûd avait personnellement recommandé à ses élèves de ne pas brûler leurs copies et de continuer à les utiliser.

Ibn Mas'ûd dit à ses élèves : "Gens d'Irak, cachez les copies que vous possédez et utilisez-les" (rapporté par At-Tirmidhî, n° 3104).

Plusieurs éminents Compagnons du Prophète désapprouvent les propos de Ibn Mas'ûd.
C'est pourquoi les savants musulmans sont unanimes à dire qu'il est nécessaire de suivre la graphie des copies uthmaniennes ("ar-rasm al-'uthmânî") (al-Itqân, p. 1163)


Après le quatrième calife ʿAlī ibn Abī T̩ālib, les désaccords communautaire éclatent, des guerres s'en suivent avec des injustices, sur lequelles je ne m'étendrais pas, ce qui amena la division de la communauté.
Mais bon, on ne peut pas réécrire l'histoire et ni se qui s'y est passé.

Le Saint Coran quant-à lui, à toujours bénéficié d'une préservation inégalé, de Califes en Califes sans jamais aucune intérruption.
Certe le Coran à reçu au fil du temps beaucoup d'évolution d'écrituture afin d’éviter les erreurs dans la lecture, mais son contenus n'a jamais été retouché.

Dès le premier siècle de l'hégire (7ème siècle de l'ère chrétienne), avec l'expansion de l'islam et les conversions successives de peuples non arabes, le besoin de faciliter l'accès au Coran en améliorant son orthographe s'est fait sentir.

Bien que les règles d'écriture n'avaient subi aucun changement (jusqu'à nos jours) des signes diacritiques (points distinguant des lettres) et des symboles de voyelles ont été introduits. Cette amélioration a été faite par étapes successives. Malgré l'intérêt et la nécessité de cette oeuvre elle ne s'est pas faite sans hésitation.
Car des savants débattirent jusqu'au du 4ème siècle de l'Hégire (9ème siècle de l'ère chrétienne) au sujet de sa légalité. Certains y voyaient une forme d'hérésie (Bid'a)! Avec le temps, cette crainte de "déformer" le Coran par l'introduction des signes diacritiques fût dépassée par une autre crainte que des gens finissent par réciter le Coran d'une manière erronée faute de signes.

L'amélioration du texte écrit va continuer, avec le temps, par l'introduction de signes marquants la fin des versets, puis, leur numérotation, les titres des Sourates, le découpage du Coran en parties (Qui permet de fixer un programme de lecture quotidienne selon les convenances de chacun)

Il est à remarquer que toutes ces améliorations avaient connu, au début, le rejet de certains savants, puis leur utilité d'une part et l'absence de risque par rapport au texte coranique d'autre part les ont rendu unanimement admises.

1- Les signes de vocalisation ont d’abord été mis sous forme de points, sous le règne de Mouawiya ibn Abi Soufiyan. Celui-ci chargea Abou Al-Aswad Ad-Dou’alî d’accomplir celle tâche, et ce afin d’éviter les erreurs tans la lecture du Coran.
2- Les points ont été mis pour distinguer les lettres homographes comme : le bât, le tâ’ et le thâ’. Ceci eut lieu sous le règne de ‘Abd Al-Malik ibn Marwan qui chargea Al-Hajjâj ibn Yoûsouf de cette mission. Ce dernier la confia à Nasr ibn Asim et à Hayy ibn Ya’mour.
3- Les signes de vocalisation tels que le damma (voyelle brève : ou), le fatha (voyelle brève : a), le kasra (voyelle brève : i) et le soukoun (absence de voyelle) ont été rajoutés en suivant le système de vocalisation établi par Al-Khalîl ibn Ahmad Al-Farâhîdî; et ce afin d’éviter les erreurs dans la lecture du Coran.
Je voudrais terminer ce poste par un lien "Le Coran, entre histoire et écriture " de Oumma.com.
http://oumma.com/Le-Coran-entre-histoire-et
Je trouve son exposé très bon, mais il cite un propos que je trouve hâtif.
Il cite :
"Même si la fragilité des éléments historiques demeure, il est un fait bien établi auprès de tous que ni la science, ni le modèle historique ne peuvent nous renseigner sur l’intégrité absolue du texte coranique hérité de par la recension uthmanienne."
Je dirait que le Saint Coran est préservé par Allah(swt) et que les faits historiques nous montrent que le Saint Coran étaient préservé par une chaine de garants pieux jamais intérrompu.
Le saint Coran était récité intégralement par les pieux anciens et écouté intégralement par les fidèles tout les ans au mois de Ramadan.
Allah(swt) se porte garant de la sauvegarde du Saint Coran, et celà est le plus grand miracle qu'aucune autre communauté peut prétendre.
Allah(swt) celui qui a créé les cieux, la terre et tout se qui s'y trouve entre, le monde visible et invisible.
Lorsque Allah(swt) protège son Livre nul ni personne ne pourra jamais modifié, ajouté, ni soustraire quoi que se soit du contenu du Saint Coran.
Celà est l'affirmation décisive, quoi qu'il pu se passer pendant l'histoire, le Saint Coran restera jusqu'a la fin des temps inaltérable, car Allah(swt) connait le passé, le futur, c'est lui le créateur de toutes choses et le grand connaisseur du destin de chacuns et le destin du Saint Coran est l'inaltérabilité de sa parole.
Si vous vous détournez... voilà que je vous ai transmis [le message] que j'étais chargé de vous faire parvenir. Et mon Seigneur vous remplacera par un autre peuple, sans que vous ne Lui nuisiez en rien, car mon Seigneur, est gardien par excellence sur toute chose".(s11v57)
En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardien(s15v9)

Le faux ne l'atteint [d'aucune part], ni par devant ni par derrière : c'est une révélation émanant d'un Sage, Digne de louange(s41v42)
Et la parole de ton Seigneur s'est accomplie en toute vérité et équité. Nul ne peut modifier Ses paroles. Il est l'Audient, l'Omniscient.(s6v115)
Ceux qui ne croient pas au Rappel [le Coran] quand il leur parvient... alors que c'est un Livre puissant [inattaquable(s41v41)
Nulle bête marchent sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soit comme vous en communauté. Nous n'avons rien omis d'écrire dans le Livre. Puis, c'est vers leur Seigneur qu'ils seront ramenés.(s6v38)
Il y a pour eux une bonne annonce dans la vie d'ici-bas tout comme dans la vie ultime. - Il n'y aura pas de changement aux paroles de Dieu -. Voilà l'énorme succès !(s10v64)
Dis : "Même si les hommes et les djinns s'unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s'ils se soutenaient les un les autres". (s17v88)
Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la Vérité. Ne suffit-il pas que ton Seigneur soit témoin de toute-chose ?.(s41v53)
Voilà les versets de Dieu que Nous te récitons en toute vérité. Alors dans quelle parole croiront-ils après [la parole] de Dieu et après Ses signes ?(s45v6)
Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage du Coran, vous n'accomplirez aucun acte sans que Nous soyons témoin au moment où vous l'entreprendrez. Il n'échappe à ton seigneur ni le poids d'un atome sur terre ou dans le ciel, ni un poids plus petit ou plus grand qui ne soit déjà inscrit dans un livre évident(s10v61)
Quiconque s'en détourne (de ce Coran), portera au jour de la résurrection un fardeau;(20v100)
Ceci [le Coran] n'est qu'un rappel à l'univers(s38v87).
Dis : "En vérité, ceux qui forgent le mensonge contre Dieu ne réussiront pas"(v10s69)
Bien au contraire, Nous lançons contre le faux la vérité qui le subjugue, et le voilà qui disparaît. Et malheur à vous pour ce que vous attribuez [injustement à Dieu](s21v18)
Quoi ! Allons-Nous vous dispenser du Rappel [le Coran] pour la raison que vous êtes des gens outranciers ?(s43v5)
Ceci [le Coran] est un guide. Et ceux qui récusent les versets de leur Seigneur auront le supplice d'un châtiment douloureux(s45v11)
Ou bien ils disent il a inventé un mensonge contre Dieu. Or, si Dieu voulait, Il scellerait ton coeur. Par Ses Paroles cependant, Dieu efface le faux et confirme le vrai. Il connaît parfaitement le contenu des poitrines(s42v24)
Ceci [le Coran] est certes, une parole décisive [qui tranche entre le vrai et le faux],(s86v13)
Et récite ce qui t'a été révélé du Livre de ton Seigneur. Nul ne peut changer Ses paroles. Et tu ne trouvera, en dehors de Lui, aucun refuge.(s18v27)
Chez moi, la parole ne change pas; et Je n'opprime nullement les serviteurs".(s50v29)


Existe t-il aujourd'hui sur terre un livre plus sûre que le Saint Coran ?

La réponse est claire et évidente : Certes que Non !
Allah(swt) est le meilleur des garant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les plus anciennes copies du Saint Coran conservées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les plus anciennes copies du Saint Coran conservées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le saint coran en flash
» Telechargez le Saint Coran (Arabe/Français)
» Hadith sur la lecture du saint Coran
» Lire le Saint Coran en 03 JOURS !
» Quelques vérités mathématiques du saint Coran !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Océans de Miséricorde :: Etude du Saint Coran :: Les causes de la révélation-
Sauter vers: