A la lumière du Coran
 
Accueilbienvenue*CalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tirer profit des histoires des prophètes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zen
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 16/05/2008

MessageSujet: Tirer profit des histoires des prophètes   6/4/2008, 20:18







Avant d'aborder l' histoire des prophètes, il est important clarifier la raison de l'évocation de ce passé qui date de plus de trois mille ans.

Il faut savoir que le tiers du Coran et un bon nombre de ses versets portent sur la vie des prophètes.

Ceci nous conduit à nous interroger : Quel sont les objectifs de ces versets qui nous relatent l'exemple des prophètes?

1- Ces histoires ont pour but de raffermir la foi les croyants :

« Et tout ce que Nous te -racontons des récits des messagers, c'est pour en raffermir ton coeur. Et de ceux-ci t'est venue la vérité ainsi qu'une exhortation et un rappel aux croyants » ( Hoûd : 120)

.Le premier objectif est donc celui de raffermir et de consolider les croyants. A titre d'exemple, lors des difficultés ou des catastrophes qui nous arrivent souvent, une histoire comme celle du prophète Ayoub ‘Job' pourrait être soulageante.

Le Coran nous rapporte l'histoire de sa patience et de sa persistance face aux maladies et face au décès de son fils en disant : « Et rappelle-toi Job Notre serviteur, lorsqu'il appela son Seigneur : ‘Le Diable m'a infligé détresse et souffrance' » ( Sâd : 41). La parole du prophète Ya'qoub ‘Jacob' dans le verset Coranique : «… Oh belle patience. Il se peut qu'Allah me les ramènera tous les deux. Car c'est Lui l'Omniscient, leSage » ( Yoûsouf : 83) nous montre de même un exemple de patience face à la perte des fils.

L'histoire du prophète Yûssuf est aussi un bon guide pour les jeunes qui se heurtent quotidiennement aux vices, tentations, péchés, désirs et photos immorales. Le prophète Yoûsouf dit lors de la tentation de la femme du ‘Azîze : « …Qu'Allah me protège ! C'est mon maître qui m'a accordé un bon asile… » ( Yoûsouf : 23) ou encore lors de la tentation des autres femmes de la ville : « … Ô Mon Seigneur, la prison m'est préférable à ce à quoi elles m'invitent …» ( Yoûsouf : 33).

Parfois, beaucoup d'entre nous éprouvent du mal à cesser de commettre un péché qu'ils ont peut-être eu l'habitude de commettre. Les jeunes, par exemple, qui lient connaissance avec des jeunes filles hors du cadre du mariage, sont invités à lire l'histoire du prophète Ibrahim ‘Abraham'. Ce prophète reçut un ordre de sacrifier son fils et malgré la difficulté de cet ordre il s'y soumit. Comment oseraient-ils désobéir à Dieu en apprenant qu'Abraham se soumit à Son ordre de sacrifier son fils ?

Le deuxième objectif de ces histoires est de nous instruire et de nous donner des leçons :

« Dans leurs récits il y a certes une leçon pour les gens doués d'intelligence. Ce n'est point là un récit fabriqué. C'est au contraire la confirmation de ce qui existait déjà avant lui, un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde pour des gens qui croient » ( Yoûsouf : 111).

Afin d'instruire et d'éduquer nos enfants et afin de purifier nos coeurs mais aussi afin d'apprendre comment confronter les difficultés de la vie, il nous est indispensable d'éclairer ce passer lointain.

Ibn Al-Qayyem disait : le besoin en les prophètes dépasse, dans l'importance, celui de l'âme pour son récipient, celui de l'oeil pour sa lumière et l'âme pour son corps. Il expliquait cette affirmation en disant que c'est grâce aux prophètes que nous sommes parvenus à connaître Allah (Exalté soit-Il). Il utilise également ces versets pour confirmer ce qu'il dit :
« Et c'est ainsi que Nous t'avons révélé un esprit[Le Coran] provenant de Notre ordre. Tu n'avais aucune connaissance du Livre ni de la foi ; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et en vérité tu guides vers un chemin droit » ( Ach-Choûrâ ‘La Consultation' : 52).

Le troisième des objectifs est celui de les suivre et de les prendre pour exemples:

Parce que l'un des problèmes majeurs de notre jeunesse musulmane est celui de l'absence d'exemple. Le prophète Yoûsouf ‘Joseph' d'ailleurs, pourrait constituer un bon exemple pour les jeunes face aux péchés. Sayeda Mariam (Marie) pourrait de même jouer le même rôle pour nos jeunes filles. Et pour les parents portant le souci de la subsistance de la famille, prenez pour exemple le prophète Abraham qui, jeté dans le feu, dit: « Allah me suffit : c'est le meilleur en qui je peux placer ma confiance ». Cet objectif est aussi mentionné dans une sourate qui, après avoir cité les noms de 18 prophètes, ordonne le suivant : « Voilà ceux qu'Allah a guidés : suis donc leur direction… » Al-‘An‘âm ‘Les Bestiaux' : 90).


Et, il va sans dire que les récits des prophètes constituent une matière riche pour la moralisation de notre vie quotidienne, la pratique de nos actes cultuels et pour la purification de nos âmes.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://itinerantversdieu.forumdediscussions.net
 
Tirer profit des histoires des prophètes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tirer profit de ses lectures
» suspicion de plagiat : histoires noires de la mythologie ???? URGENT !
» Sept prophètes
» Les nouveaux prophètes
» Questions sur les prophètes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Océans de Miséricorde :: Les prophètes de Dieu a travers le Coran :: L'enseignement à travers l'exemple des prophètes-
Sauter vers: