A la lumière du Coran
 
Accueilbienvenue*CalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La patience face aux ruses du diable banni !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La patience face aux ruses du diable banni !   10/28/2008, 20:47




Mes chers frères et soeurs ,que Dieu vous bénisse

Nous vivons une époque tres difficile dans laquelle il n'est pas aisé de cheminer vers Dieu sans écueil

De nos jours la communauté musulmane est déchirée et divisée ,chacun prétendant détenir la vérité

Le diable bannit a depuis quelques siècles brouiller les cartes et c'est maintennant qu'il abbat son jeu !

D'ailleurs a quel saint se vouer ou a quel savant se référer de nos jours ?

Certains prétendent a l'infaillibilité ,d'autres a être envoyer comme messager ,d'autre comme étant des saints hommes ,d'autres qu'ils sont le groupe sauvé etc .........le point commun de tous étant de dire :

ne réfléchissez pas par vous même ,suivez nous !

Cela demande une grande patience et un discernement que seul Allah Swt est capable de nous donner pour nous guider

Alors parfois ,il est vrai que le diable bannit arrive a nous égarer quelques temps !

Pourtant ,si le coeur est tourner sincèrement vers celui qui est notre origine a tous et a toutes ,a ce dernier lui est donner une lumière et voit ses invocations exaucées

J'aimerais vous raconter l'histoire du prophète Ayoub aleyhi salam ou nous avons tant d'enseignements a méditer

Il était prophète et aimé de Dieu.
Il avait été doté de la prophétie, de la sagesse, de la richesse, de nombreux enfants, une femme pieuse et avait auprès de son peuple une grande considération

Il était très hospitalier à l'image d'Abraham(as). Ces biens étaient aussi abondants que variés : il possédait des terres du bétail etc.

Il prenait en charge les veuves et les orphelins et assistait les démunis et les indigents. Il ne mangeait que lorsqu'il apaisait la faim d'un pauvre et ne se permettait de vêtir un nouvel habit que lorsqu'il offrait des habits à ceux qui en étaient dépourvus.

Sa religion consistait à adorer Dieu, seul, à concilier les gens et oeuvrer pour le bien. Son humilité devant Dieu était tel que lorsqu'il voulait lui soumettre un voeu il ne le faisait que quand il était prosterné.

Il est mentionné dans le coran en ces termes:


38.44 Oui, Nous l'avons trouvé vraiment endurant. Quel bon serviteur ! Sans cesse il se repentait.

Dieu augmentait chaque jour les biens de Job, il louait ce prophète dans l'assemblée des anges, et les anges du ciel et de la terre bénissait Job. Ibliss le maudit portait envie à l'état de Job comme il l'avait déjà fait à l'égard d'Adam et il dit a dieu :

« Le prophète Job ne te rend un culte si grand que parce que tu l'as comblé de biens. Et quel est celui de tes serviteurs qui ne se rendrait pas à des actions de grâce pour tant de bienfaits ? Mais accorde-moi du pouvoir sur ses richesses, afin que je les détruise, et tu verras qu'il deviendra infidèle. «
Dieu voulu montrer à ibliss la vérité de sa parole qui lui avait jadis adressé:

17.65 certes pour mes serviteurs sincères tu n'auras pas de pouvoir sur eux

Il lui dit donc : » O maudit, va, et tout ce que tu voudras faire des richesses de Job, tous que tu pourras en faire , fais le !. »

Ibliss alla sur la terre et poussa un cri : tous les démons se réunirent autour de lui et il leur dit : « Prêtez-moi votre secours pour détruire des biens de Job afin qu'il devient infidèle envers Dieu. »

Il alla dans l'endroit où étaient les brebis de Job et par un souffle qui sortit de sa bouche il répandit dans l'air une chaleur qui produisit du feu et consuma des brebis et quadrupèdes et les bergers de Job

Quelque temps plus tard, Ibliss alla vers Job sous la forme d'un esclave, comme s'il avait été berger et il dit :

Allah a envoyé le feu du ciel, et tes brebis, les quadrupèdes et les bergers ont tous étés consumés, aucun d'entre eux ne s'est sauver excepter moi!

Job dit : « Dieu m'a donné toutes ces choses, si il les reprend, il est tout à fait dans son droit. Pour toi, si il y avait eu en ta personne quelque bien tu aurais aussi été consumé avec eux . »

Ibliss confondu, se retira et il dit :

O seigneur, Job est un serviteur qui te connaît et il est assuré que tu lui rendras tout ses biens ; donne-moi le pouvoir de faire mourir ses enfants.
Dieu lui répondit : O maudit ! Je t'accorde ta demande.

Ibliss alla vers la maison dans laquelle les enfants de Job se trouvaient tous les dix avec leurs maîtres, et il fit trembler la terre pour que la maison tomba, et les enfants de Job et leurs maîtres périrent. Alors Ibliss alla trouver Job sous la forme du maître des enfants de celui-ci, la robe déchirée, le corps plein de terre, la tête cassée et pleine de sang, et il lui dit :

O Job, Dieu a fait trembler la terre à l'endroit où se trouvait la maison dans laquelle tes enfants étaient réunis ; l'édifice est tombé sur leur tête. Ils sont morts tous les dix, excepté moi, personne ne s'est sauvée. Il n'y a eu de tremblement nul part, si ce n'est l’ endroit où est cette maison. Si tu avais vu, O Job, dans quel état se trouvaient les enfants sous la terre, sous les pierres et les poutres de l'édifice. Avec quels gémissement ils périrent, comment leur tête était séparée du corps. Si tu avais entendu, au Job, les cris et les gémissements qu'il poussait dans leur détresse, appelant leur père et leur mère, demandant du secours, jusqu'à ce qu'enfin, par ses souffrances, leur âmes sortirent de leur corps.

Ibliss parla de cette manière jusqu'à ce que les larmes coulèrent des yeux de Job, à cause de ses enfants. Ensuite Job éleva son coeur vers Dieu, il ne se laissa point Abattre par le chagrin, et pris patience et dit à ibliss.

Que de choses tu dis ! Tu es certainement ibliss et tu ne parles tant que pour jeter mon coeur dans le chagrin pour la perte de ses richesses et de ses enfants.

À nouveau ibliss resta confondu et comprenant qu’il ne pourrait pas le détourner de Dieu il demanda à Dieu :
Donne-moi du pouvoir sur sa personne.

Dieu répondit : tu n'auras point de pouvoir sur son coeur, ni sur son intelligence, ni sur sa langue ; quant au reste de son corps, fais en ce que tu voudras.

Ibliss descendit sur la terre et alla vers Job : il souffla dans le nez de celui-ci, et se répandit comme un feu dévorant tout son corps qui devint rouge et qui, le lendemain, fut couvert de gale.
Tous les endroits où Job se grattait devenait des ulcères et s'y formait des trous.
Des sérosités commencèrent à couler et tout le corps de Job, puis la tête jusqu'aux pieds, se couvrit de vers, de sorte qu'il n'y avait plus rien de saint en lui, excepter la tete, la langue, les yeux et le coeur.

Tous les gens qui étaient avec Job le quittèrent, et il ne resta personne avec lui que sa femme rahma. Celle-ci dépensa pour Job tout ce qu'elle possédait, jusqu'à ce qu'il ne lui resta plus rien. Après cela, elle allait de village en village demandant l'aumône, et on lui donnait quelque nourriture qu'elle apportait à Job.

Quant à lui, il demeurait sur un lit, par ce qu'il ne pouvait pas bouger de sa place, il ne lui restait plus que les os, toute la chair avait disparu de son corps et il prenait patience dans ce malheur.
Les ulcères de Job incommodèrent les gens du pays, qui ne pouvait pas habiter avec lui dans le même lieu. Il y avait hors du bourg un endroit où l'on jetait des ordures ; ces gens y portèrent Job et l’y couchèrent en disant : qu’ il meurt ici. !

Job vécu dans cette affliction durant sept ans. Chaque jour, ses tourments augmentaient mais sa patience augmentait encore davantage ; tellement que les anges du ciel étaient surpris et émerveillés par sa conduite. Ibliss aussi en fut étonné, et il ne savait quelles ruses employées contre Job, excepter d'éloigner de lui sa femme, afin qu'elle ne le soignait plus et qu'il resta seul. Iblis pensait que peut-être, dans ce malheur, Job s'énerverait et perdrait patience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La patience face aux ruses du diable banni !   10/28/2008, 20:48


Un jour, Rahma portait de la nourriture à Job, iblis se présentant devant elle sous la forme d'un vieillard et lui dit :

O Rahma ! N'es-tu pas la filled’Ephraim , fils de Joseph ?

elle répondit : oui.

Iblis ajouta : quel est l'état dans lequel je te vois !
Elle répondit : mon époux Job est tombé dans le malheur et je le sert .

Iblis dit : ne le sert point car dans ce que tu placeras ta main sur son corps, son malheur s'attachera à toi.

La femme de Job répondit : je ne peux pas faire autrement, car il est mon époux il a des droits sur moi et comme j'ai été avec lui dans le bonheur je dois aussi rester avec lui dans le malheur.
Iblis se retira, ayant perdu espoir de séduire Rahma et celle-ci alla vers Job et lui dit :

sur la route un vieillard s'est présenté a moi et m'a dit telle et telle chose.

Job lui répondit : O femme ! Celui que tu as vu est iblis et il a voulu te séparer de moi. Vois a ne rien lui dire dorénavant, lorsqu'il se présentera devant toi pour te parler.

Quelques temps étant passé, iblis se présenta de nouveaux devant Rahma sous la forme d'un jeune homme et lui dit : quelle femme est tu, toi qui es si belle ?

Rahma était la petite fille de Joseph et avait reçu une part de sa beauté. Elle répondit à iblis : j'ai un époux marqué dans le malheur et qui depuis longtemps est tombé dans l’infortune.

Iblis lui dit : O femme !Belle comme tu l’es, que peux-tu faire pour un homme dans le malheur ? va, dit à ton époux qu'il divorce avec toi afin que je t'épouse. Je suis de tel village, j'ai de grandes richesses, je te les donnerai toutes et je te traiterai bien.

Cette femme lui répondit : pour moi je ne vois rien de supérieur à Dieu et à son prophète.

Alors il se retira, ayant perdu l'espoir de séduire Rahma. Celle-ci alla vers Job et lui raconta ce qui s'était passé.
Job dit : ne t'avais pas prévenu que c’est iblis qui te parle ainsi et qu'il fallait ne pas avoir d'entretiens avec lui ? Si tu lui parles encore je te frapperai.

Quelque temps plus tard, iblis se présenta de nouveau devant Rahma sous la forme d'un ange et lui dit : tu es la fille d'un prophète et moi je suis un Ange de Dieu, je viens du quatrième ciel pour te donner un conseil.

Rahma dit : quels conseils me donne tu ?

iblis répondit : ton époux était prophète de Dieu, qui lui avait donné des biens considérables, mais Job ne remercia pas Dieu comme il aurait dû. Dieu fut offensé de cette conduite, il le maudit, il lui reprit ses richesses et ses enfants, l'affligea et effaça son nom d'entre ceux des prophètes et nous qui sommes des anges nous le maudissons . Ne vois-tu pas que la tristesse de Job augmente chaque jour ? Dans l'autre monde, il aura un supplice éternel et moi je suis venu pour te donner un conseil à fin que tu ne le serves pas et que tu le quittes pour que Dieu ne t'envoie pas avec lui en enfer.

Lorsque Rahma entendit ses paroles ,elle fut très affliger et pleura en disant :
Apres tant d’afflictions ,le nom de Job sera ôter de ceux des prophètes et après tant de traverser il devra aller en enfer !

Elle se rendit auprès de Job et lui raconta ce qui s’était passer .Job fut affligé en l’entendant parler ainsi et lui dit :Ne t’avais je pas prévenue une fois ,deux fois que celui qui te parle ainsi et qui te cause de la tristesse n’est autre que le maudit Ibliss et qu’il ne fallait pas avoir d’entretien avec lui ?

Job était triste de la réaction de son épouse et lui fit ce serment :Si je me rétablis je t’infligerai cent coup de bâton
Quelques temps plus tard ,le trois habitant du village qui restaient encore avec lui allèrent tous le voir et le trouvant dans la souffrance ,ils se dirent l’un a l’autre :

Peut être que Dieu a-t-il maudit cet homme et qu’il ne fait plus partie du nombre des prophètes !
Si cela n’était pas ainsi ,pourquoi Dieu le laisse t il dans cet état et ne lui redonne pas la santé ?


Ils partirent et laissèrent Job a son triste sort
Job avait entendu leurs propos et cela affligea son cœur pour ce qu’ils croyaient
Il savait qu’il n’en était rien de la part de Dieu a son égard mais il comprenait que cette situation risquait d’éloigner les gens de Dieu
Alors il s’adressa a Dieu ,pas pour se plaindre de son état ,mais pour évoquer la grande miséricorde de Dieu en ces termes :

20 .83« Certes le mal m’a atteint mais tu es le plus miséricordieux de ceux qui font miséricorde »

Dans un autre verset du coran il dit :

38.41Certes , satan m’a atteint avec le malheur et la peine
Il faut comprendre qu’il ne se plaignait pas de son mal qu’il endurait depuis sept ans déjà,mais la peine que les gens puissent penser que Dieu puisse l’avoir abandonner lui pesa beaucoup

Ensuite ,il imposa le silence a sa langue et ne dit plus rien

Allah swt lui porta secours par miséricorde envers sa créature et aussi parce que celui et celle qui se présente a lui en invoquant sa miséricorde ne peut retourner les mains vides et ne pas être secourus

21 84« Or nous l’exauçâmes et éloignâmes de lui le mal qui était sur lui «
Il lui ordonna pour sa guérison ceci :

41. Et rappelle-toi Job, Notre serviteur, lorsqu'il appela son Seigneur : "Le diable m'a infligé détresse et souffrance".
42. Frappe [la terre] de ton pied : voici une eau fraîche pour te laver et voici de quoi boire
.


Job frappa la terre avec son pied ,et une source jaillit :il lui fut ordonner de se laver avec et de la boire

Si bien que toutes traces de maladie externes et internes disparurent :il lui fut donner d’etre plus beau et plus saint qu’auparavant

Les bienfaits d’Allah ne s’arrêtèrent pas là :

43. Et Nous lui rendîmes sa famille et la fîmes deux fois plus nombreuse, comme une miséricorde de Notre part et comme un rappel pour les gens doutés d'intelligence.

Ainsi tous ce que Job avait perdu fut rendu avec encore plus de bénédictions

Cependant ,Job avait fait le serment d’infliger a sa femme cent coups de bâtons pour ne pas l’avoir écouter !

Rahma ,son épouse ,était rester fidèle a son époux et était rester prêt de lui durant son épreuve alors que tout le monde l’avait quitter !

Elle avait sut dire « Non » aux incitations de Ibliss le maudit et beaucoup de femmes auraient craquer devant ces manigances

Mais elle était rester fidèle a Dieu et a son prophète et avait choisis de croire son époux

Alors la miséricorde de Dieu descendit aussi en sa faveur et ordonna a Job :

44. "Et prends dans ta main un faisceau de brindilles, puis frappe avec cela. Et ne viole pas ton serment". Oui, Nous l'avons trouvé vraiment endurant. Quel bon serviteur ! Sans cesse il se repentait.

Ainsi Job ramassa cent brindilles et en fit un fagot :avec, il frappa son épouse qui n’eut pas a souffrir du coup que lui infligeait Job !

Ainsi le comportement de Rahma a l’égard de son époux favorisa la satisfaction divine

Voila mes chèrs frères et sœurs l’histoire de Ayoub ,ce grand prophète qui nous enseigne la patience motiver par le respect vis-à-vis de Dieu

Comment se plaindre de ce que par quoi Allah nous éprouve ?

Car nulles épreuves ne seraient être récompenser par le très miséricordieux

Ne nous laissons pas égarer par les suggestions de satan ,le maudit ,qui veut nous égarer loin du chemin qui mène a dieu

Que Dieu vous benisse et vous ’accorde la force et la patience dans son chemin qui mène a lui


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La patience face aux ruses du diable banni !   11/10/2008, 12:08



Mes chèrs frères et soeurs ,que Dieu vous bénisse

Il m'est apparut important de revenir sur l'histoire de ce grand prophète Ayyoub Aleyhi salam et de mettre en évidence certaines vérités dont le diable bannit essaye de nous détourner

La sagesse divine ,a travers cette histoire ,veut nous enseigner la façon dont nous devons percevoir les épreuves et quel doit être les convenances spirituelles a l'égard d'Allah swt dans ces moments là

Face a l'épreuve ,la foi de Ayyoub aleyhi salam ne fit qu'augmenter et se renforcer davantage

Le diable bannit usa de tout les stratagèmes pour le détourner D'Allah swt mais en vain

Son opinion a l'égard de Dieu était telle que le diable bannit se décourageait face aux réponses de Ayyoub aleyhi salam

Au sujet de la perte de ses biens:

Job dit : « Dieu m'a donné toutes ces choses, si il les reprend, il est tout à fait dans son droit. Pour toi, si il y avait eu en ta personne quelque bien tu aurais aussi été consumé avec eux . »

Au sujet de la perte de ses enfants :

Que de choses tu dis ! Tu es certainement ibliss et tu ne parles tant que pour jeter mon coeur dans le chagrin pour la perte de ses richesses et de ses enfants.

Au sujet de son épouse :

Job lui répondit : O femme ! Celui que tu as vu est iblis et il a voulu te séparer de moi. Vois a ne rien lui dire dorénavant, lorsqu'il se présentera devant toi pour te parler.

Au sujet de sa maladie et de ce que les gens pouvaient dire :

20 .83« Certes le mal m’a atteint mais tu es le plus miséricordieux de ceux qui font miséricorde »

Ainsi face aux réponses de Ayyoub aleyhi salam le diable bannit desespera de le détourner de Dieu et enragea de cette situation

Nous constatons que le diable bannit que Dieu le maudisse tente d'égarer les humains en leur inspirant et leur chuchotant des arguments contre Allah swt de manière que ces derniers se forgent eux même une mauvaise opinion de Dieu

Dans un hadith quoudoussi ,Allah swt dit :"Je suis selon l'opinion que mon serviteur se fait de moi .Aussi doit il avoir une bonne opinion de moi "

Ainsi Allah swt entend nos moindres murmures au plus profond de notre être et connait l'opinion que l'on a de lui

Maintenant ,imaginez que vous puissiez écouter les pensées des gens qui ne vous connaissent pas et qui pensent du mal de vous

Vous savez que leurs pensées ne sont pas justifier a votre égard dans la mesure ou ils ne vous connaissent pas et aussi du fait que vous leur avez fait que du bien et aucuns torts sans contreparties de leurs parts

Quel sera votre comportement a l'égard de ses gens là ?

Les convenances spirituelles a l'égard de Dieu est d'avoir une bonne opinion de lui et cela même si les épreuves nous touchent comme nous aimerions que les gens aient une bonne opinion de nous lorsque nous leur dispensons des services

Ayyoub aleyhi salam ne s'écartera jamais de cette voie là et attribura son malheur et sa peine au diable bannit qui est venu pour le détourner du chemin d'allah swt

38.41Certes , satan m’a atteint avec le malheur et la peine

Ayyoub Aleyhi salam ne se plaint pas des épreuves :au contraire il les accueille a bras ouvert comme a lépoque ou Allah swt le comblait de ses bienfaits

Cependant il se plaint de l'attitude du diable bannit et lui attribut ses malheurs et sa peine

La miséricorde de Dieu est immense et il nous le rappelle des ce verset :


39.53. Dis : "Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde de Dieu. Car Dieu pardonne tous les péchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux".

Le désespoir est le ravin dans lequel Ibliss le maudit veut nous faire tomber
Mais Allah swt pardonne "tous les péchés " car il est le miséricordieux des miséricordieux

Et l'espoir de la miséricorde vis a vis d'Allah swt est la bonne opinion que nous devons avoir de lui et a laquelle nous devons nous raccrocher

Vous me direz alors :

Ayyoub aleyhi salam était un prophète et ne pouvait pas agir autrement :

Je dirais oui et non

Oui parcequ'il était connaissant de Dieu et proche de lui

Pourtant le diable Bannit n'avait il pas été auparavant proche de Dieu et n'avait il pas une connaissance de Dieu ?

Pourtant ce qui l'a perdu c'est cette opinion a l'encontre de Dieu quand il lui a dit ceci :

15.39. - Il dit : "Ô mon Seigneur, parce que Tu m'as induit en erreur, eh bien je leur enjoliverai la vie sur terre et les égarerai tous,

De plus la femme de Ayyoub n'avait pas le statut de son époux mais avait reçu une éducation prophétique si bien que le diable bannit n'a pas put la détourner elle aussi

A chaque fois ,elle s'en remettait a Dieu et a son prophète !

Il y a beaucoup de sagesses dans cette histoire:méditez la et vous découvrirez des trésors avec la permission de Dieu

Que Dieu vous bénisse et vous préserve des pièges du diable bannit

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La patience face aux ruses du diable banni !   

Revenir en haut Aller en bas
 
La patience face aux ruses du diable banni !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les ruses du diable
» Déjouer les 7 ruses du diable avec Fabrice Hadjadj
» "Je vous mets en garde contre des événements qui surgiront"..
» Les astuces du diable...
» (1997) BOEING SUISSE FACE A UN OVNI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Océans de Miséricorde :: Les prophètes de Dieu a travers le Coran :: L'enseignement à travers l'exemple des prophètes-
Sauter vers: