A la lumière du Coran
 
Accueilbienvenue*CalendrierGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 AID EL ADHA : Tradition ou Obligation?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JASMINE
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: AID EL ADHA : Tradition ou Obligation?   10/26/2008, 15:18





L'Aid el Kebir (2 mois et 10 jours après le ramadan) commémore le sacrifice d'Abraham qui devait immoler son fils à la demande de Dieu (songe).

(Sidna Ibrahim a dit)
"Seigneur, fais-moi don d'une (progéniture) d'entre les vertueux"
"Nous lui fîmes donc la bonne annonce d'un garçon (Ismaël) longanime".
"Puis quand celui-ci fut en âge de l'accompagner, (Ibrahim) dit : "Ô! Mon fils, je me vois en songe entrain de t'immoler. Vois donc ce que tu en penses". Ismaël dit : "Ô ! Mon père, fais ce qui t'est commandé : tu me trouveras, s'il plait à Allah, du nombre des endurants".
"Puis quand tous deux se furent soumis (à l'ordre d' Allah) et qu' il l'eut jeté sur le front",
"Voila que nous l'appelâmes : "Ibrahim ! "
"Tu as confirmé la vision. C'est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants".
"C'était là certes l'épreuve manifeste".
"Et nous le rançonnâmes d'une immolation généreuse. "Et nous perpétuâmes son renom dans la prospérité".


Obligation ou tradition, il faut avant tout retenir le message principal qui est le comportement exemplaire de Sidna Ibrahim as, sa soumission à Dieu swt puisqu'il était prêt à sacrifier son fils unique, sans oublier également que le but est d'offrir une bonne partie du sacrifice aux nécessiteux et non pas tout garder pour gouter aux plaisirs liés à sa consommation et encore moins s'endetter pour acheter un mouton plus gros que celui de ses voisins.

d'ailleurs dans un hadith notre Prophète (as) insiste sur la notion d'offrande :
"L'homme n'accomplit pas une action plus agréable à Dieu le jour de l'Aïd que celle d'offrir un sacrifice. Le jour de la Résurrection, l'offrande viendra intacte, avec cornes, sabots, poils et laine, le sang qui coule est estimé de Dieu avant même qu'il ne touche le sol. Soyez-en heureux." (Ibnou Maja et Tirmidi)


Les pauvres sont-ils toujours au centre du rituel du sacrifice?


Masri a dit :

" Les musulmans pensent généralement que ces versets instituent une obligation canonique à sacrifier des animaux pendant la fête du pèlerinage, et que remplacer les animaux par un autre type d'offrande serait contraire à la Loi. Cependant, une étude plus attentive de ces textes montre très clairement que l'approche coranique ne fait pas du sacrifice animal une fin en soi ; elle en fait un moyen destiné à servir un besoin social ".

" Le Coran formule clairement que le Créateur ne désire pas le sacrifice en tant que tel, mais en tant que symbole de la dévotion à Dieu du sacrifiant, selon ce qu'il ressort du verset suivant : 'Sachez que ni leur chair ni leur sang n'atteignent Dieu ; seule votre rectitude l'atteint' (Coran, 22:37). Ce verset indique expressément que le sacrifice n'est pas censé être en lui-même une composante essentielle de la religion, mais un acte de charité destiné aux pauvres ".



Pouvons nous offrir autre chose ce jour là?


Dans un communiqué de l'agence France-Presse du 16 avril 1997, Soheib Bencheikh, Grand Mufti de Marseille, estimait que l'immolation d'un mouton à l'occasion de l'Aïd el-Kebir, " n'est ni un pilier de l'Islam, ni une obligation majeure comparable à la prière ou au jeûne du Ramadan " ; il ajoutait, parmi ses considérations, que le droit musulman permet de remplacer cet acte par " un don fait dans un pays où les habitants ne mangent pas à leur faim, ce qui est plus conforme à l'esprit du partage que comporte cette pratique ".

"Pendant les premiers temps de l'Islam, la tradition d'offrir des animaux avait un sens. La viande était alors un ingrédient essentiel de l'alimentation humaine, et aucune miette n'en était perdue. De nos jours, tuer [des animaux] est devenu un rituel vide, et le sens profond [de l'acte] a été oublié ".


Wallahou aâllam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
AID EL ADHA : Tradition ou Obligation?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des Crânes déformés et une étrange tradition
» Ne pas retarder l'obligation du Hajj
» obligation d'assister aux conseils de classes
» Métier, tradition et phobie !!
» Bestiaire mythique, légendaire et merveilleux dans la tradition celtique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Océans de Miséricorde :: Quéstions Réponses :: questions -réponses-
Sauter vers: